jepermaculture

recherche d'aliments locaux sains abordables
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La bouffe est inférieur â la nourriture

Aller en bas 
AuteurMessage
Mickaël PaysanBioFrancais
actif-ive
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: La bouffe est inférieur â la nourriture   Jeu 26 Jan à 10:48

!!!


Dernière édition par le Mer 4 Avr à 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paysan-boulanger.com
Oscar
hyper-motivé-e
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Laval
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   Jeu 26 Jan à 14:03

Sans vouloir faire mon maudit astineux tongue , je dois apporter un petit bémol de rien du tout au propos de Mickaël.

Pour commencer, en tant que littéraire, je trouve toujours ça très intéressant de connaître la génèse de notre parlure. Et je suis tout à fait d'accord avec Mickaël quand il dit que « Dame nature est généreuse pour nous nourrir noblement et sainement. Ce qu'elle nous offre mérite un profond respect ». Nous pouvons également remercier des paysans comme Mickaël de travailler avec la terre pour nous nourir sainement.

Mais voici mon petit bémol de rien du tout. Peu importe les origines européennes du terme « bouffe », en langue québécoise (eh oui, au Québec, le français est la langue des institutions, une langue qui émane d'en haut et non de la base, du peuple), --- en langue québecoise, donc, bouffe est synonyme de nourriture et c'est malbouffe (ou scrappe, au choix) qui est synomyme de nourriture médiocre.

Pourquoi cet astinage d'apparence futile ? Parce que l'intérêt de bouffer plus local, c'est justement de nous ancrer dans notre terre, de redevenir, par notre alimentation, des indigènes, des autochtones. La mondialisation de notre alimentation est un héritage du colonialisme, fléau européen à l'origine. Nous devons nous réapproprier notre terroir et notre gastronomie, de même que notre langue, qui sont plus que des restants de culture française d'Europe, qui sont des traditions bien de cheu nous. thumleft


Dernière édition par le Ven 27 Jan à 8:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Andrée
Rang: facilitateur
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 40
Localisation : montréal
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   Jeu 26 Jan à 15:54

Bouffe (1926), utilisé dans un autre sens au 17e siècle.

Le Petit Robert (dictionnaire) écrit:

"Le fait de bouffer, de manger.
Aliments qu'on sert au repas. Aliments. Repas.
Exemple de Simone de Beauvoir:
"Cinquante kilos de bouffe! dit Henri. Nadine ravitaille sa famille."

Le Multi Dictionnaire de la langue française écrit:

"Ce nom est familier; dans un style soigné, on écrira plutôt

nourriture, repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie
actif-ive


Nombre de messages : 37
Localisation : Montréal (Ahuntsic)
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   Jeu 26 Jan à 19:17

J'ai ma théorie personnelle (donc à ne pas prendre trop au sérieux... Wink ) sur la raison de la si grande popularité du mot "bouffe", du moins au Québec. Il s'agit d'un mot court (prononcé "bouf", une seule syllabe), donc rapide à dire et facile à combiner dans des mots ou expressions (malbouffe, trip de bouffe, une bonne bouffe...). En plus, et surtout, sa sonorité est voisine de celle du mot anglais "food" qui veut dire nourriture. Je ne suis donc pas surprise de voir bouffe dans les adaptations d'expressions et de mots anglais (fast food qui devient malbouffe, etc.). (ce qui me fait penser au mot "tchatche", dont la signification a été mise à jour avec l'avènement de ce que nous appelons ici le clavardage. "tchatche" a été retenu en France pour sa ressemblance avec le mot anglais désignant le phénomène, "chat", et parce que son sens original était déjà relié à l'idée de parole, de conversation...)

D'autre part, en tant que québécoise, je ne trouve pas du tout de connotation péjorative au mot "bouffe", même s'il appartient à un registre de langue familier.

Enfin, il existe de nombreux exemples où des mots ont des connotations, voire des significations, différentes au Québec et en France. Dans le registre familier, je pense à "gosse", "foufoune", "se tirer"... (ces exemples me viennent de nombreuses interactions avec des Français dans mon milieu d'études!) Bref, Mickaël, je crois que tu ne devrais pas t'offenser de nous voir utiliser le mot "bouffe" pour désigner ce que nous mangeons, surtout sur ce forum où il est question de bonne bouffe bio! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estomac.blogspot.com
bella
participant-e


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   Jeu 5 Avr à 11:04

La, Oscar n'a pas été trop fort avec Mickaël??? Maintenant on ne peut plus voir ce qu'il avait écrit au début... Si c'est pas de la sensure??? En tout cas je me souvient que mickaël nous expliquait la signifiquation du terme bouffe, et quand on prétend bien mangé on ne dis plus "la bouffe", allez voir les recherches du professeur Emoto sur les mots que l'on emplois, ouvrez-vous l'esprit bon sang!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar
hyper-motivé-e
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Laval
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   Jeu 5 Avr à 14:33

Je constate que l'atmosphère sur ce forum s'est apesantie depuis que je ne suis plus un des animateurs du Projet Aliments d'Ici. En effet, j'ai cessé d'être modérateur sur ce forum en mars 2006 et, depuis, je n'y suis venu que sporadiquement. Je n'ai donc rien à voir avec la censure dont Mickaël fait l'objet.

Ceci dit, j'ignore qui anime aujourd'hui le forum, et n'ayant pas pu lire les messages de Mickaël avant qu'ils aient été censurés, j'ignore aussi si cette censure est légitime ou non.

Quoi qu'il en soit, censurer ou non un message sur ce forum est la prérogative de ceux qui l'animent, et je ne constesterai pas cette prérogative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael
Rang: facilitateur
avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : Verdun, métro LaSalle
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   Ven 6 Avr à 19:57

C'est Mickaël qui a retiré ses propres messages.

Dire que notre forum avait été ces derniers temps plutôt calme. Et qu'une recette nommée différemment ait pu créer tant de soucis.

En fait, il est possible de discuter dans la mesure où l'on évite d'accuser ou de dénigrer l'autre. Ce forum vise à mettre en commun des connaissances et dialoguer sur comment manger plus local. Depuis le début c'est ce que nous faisions, sans qu'en deux ans personne n'ait subi de critiques pour ses propos (à part cette différence de sens accordée au mot bouffe et un autre bref épisode).

Plusieurs utilisent ce forum comme lieu d'apprentissage et je souhaite que cela puisse se poursuivre dans une atmosphère respectueuse.

Quelle fut ma surprise de voir la querelle cette semaine et bien que nous sommes à quelques heures de l'événement "Vivre à l'échelle locale" organisé par Aliments d'ici et qui m'a donc occupé toute la semaine (d'où ma non-intervention jusqu'à présent), je considère urgent d'intervenir. Je tiens d'abord à inviter toutes les parties dans ce débat à cesser les accusations envers tout-e autre participant au forum.

J'invite ensuite Mickaël et Marie-Andrée à observer si l'état de nos échanges s'améliore et si c'est le cas, d'évaluer s'ils accepteraient de revenir sur leur décision d'abandonner le forum.

Nous sommes présentement 6 personnes ici à Verdun en train de préparer un festin local pour l'activité de demain.

Si on ne restait pas tous si loin et qu'on pouvait se parler de vive voix et cuisiner du pain ensemble, peut-être qu'on verrait mieux la pertinence de travailler dans le même sens, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la fée des chailles
participant-e


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   Dim 8 Avr à 17:19

Désolé mais la diplomacie de dernière minute ça ne marche plus, tant pis pour les retardaires... 2007 est l'année des choix, à chacun ça vitesse. Je sais que cela n'est pas toujours politico-corect, mais dans le fond ou est la forme?
En physique quantique, on nous apprends que les personnes ce donnent leurs propres limites, ou sont les votres? Mickaël le paysan ne nous a pas attendu, le christ et bouhda ne nous on pas attendu... et vous qu'attendez vous???
Bonne chance à tous et ceux dans l'amour universel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael
Rang: facilitateur
avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : Verdun, métro LaSalle
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   Dim 8 Avr à 22:28

Le projet Aliments d'ici a comme priorité la mise en pratique de notions alimentaires accessibles à tous, entre autres à partir des notions discutées sur le forum, et ce dans le but de la construction d'un mouvement dans notre communauté montréalaise.

Là est notre priorité. Ces temps-ci nous préparions une activité pour le public, d'où mon absence du forum pour quelques jours.

Votre participation est la bienvenue, que vous soyez en France ou ailleurs. Mais que ce soit de la part de tous dans le respect des buts de ce forum, c'est-à-dire en postant des messages sur des questions d'alimentation discutées ici. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bouffe est inférieur â la nourriture   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bouffe est inférieur â la nourriture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T'es qu'une aime-air-dé mais j't'inférieur à troiiiis [Ethan]
» Le taux de criminalité en Haiti inférieur à celui de plusieurs pays de
» Pont Inférieur
» La honte n'est pas d'être inférieur à l'adversaire, c'est d'être inférieur à soi-même ? Abigaïl
» La problématique de l’enseignement supérieur Ayitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
jepermaculture :: Pratiques / Habits and skills :: Être conscient, reconnaissant / Being aware, thankfull-
Sauter vers: